Actu d'Ici

Toute l'actualité du web ici
Les etoiles vagabondes - Nekfeu

Après 3 ans d’absence depuis la sortie de son album surprise Cyborg, Nekfeu revient pour signer son troisième album “Les étoiles vagabondes”, mais pas n’importe comment….

Un rappeur, maître de la communication

Nekfeu n’aime pas faire comme tout le monde et il respecte toujours l’une de ses premières paroles de Martin Eden de son premier album Feu : “Il m’faut un casque intégral, j’vais braquer l’industrie comme les Daft Punk”. Il a déjà fait en sortant en plein milieu d’un concert à l’AccorHotels Arena, où il a annoncé la sortie instantanée de l’album Cyborg. Il continue ainsi dans cette lancée avec son troisième album Les étoiles vagabondes.

Ken Samaras,surnommé le fennec, connu sous le nom de Nekfeu, rappeur découvert par ses multiples formations comme 1995, S-Crew ou encore l’entourage, diffuse un documentaire prélude de son dernier album au cinéma à travers des séances uniques aux quatre coins de la France, mais aussi d’en d’autres pays francophones comme la Belgique ou la Suisse.

Un voyage initiatique

Pour résoudre cette panne d’inspiration, Nekfeu doit se changer les idées, il doit quitter sa routine d’artiste parisien. Du Japon à son île natal grec en passant par la Nouvelle Orléans et Los Angeles, Nekfeu développe son mal-être tout en essayant de le résoudre parce que comme il a déjà dit : “Tout est une question de volonté” ‘(Programmé, Cyborg).

Le chapitre de Tokyo offrent des scènes avec ses potes qui construisent un studio de fortune pour composer dans leur logement à Tokyo mais aussi des moments solitaires où Nekfeu visite des temples pour trouver l’inspiration.

Puis il part à Los Angeles pour se focaliser sur l’album avant de partir à la Nouvelle Orléans, terre natal du Jazz. L’inspiration revient et le rappeur invite des musiciens du pays à poser pour ses musiques.

Enfin, lors de son voyage initiatique Nekfeu relativise dans sa panne d’inspiration comme il explique dans son titre Ολά Καλά : “Il faut qu’j’arrête de me plaindre”, “Il y a tellement pire en ce bas monde”. Nekfeu le comprend en questionnant des réfugiés de son île natal qui ont dû fuir leurs pays en guerre. Comme le dit le rappeur, ces textes sont meilleurs quand il s’inspire de la vie des autres.

Pour toute élévation, il y a une période de doute, et cela, le fennec l’a très bien compris, il sait que ça va être difficile à faire mais il ne compte pas abandonner. Ce contraste est symbolisé par la narration qui représente le doute de l’artiste, et ce que montre la caméra, qui se révèle optimiste pour la conception de l’album.

Les étoiles vagabondes a été réalisé par Nekfeu et Syrine Boulanouar.

Quant à l’album, il contient 18 morceaux dont des featuring avec Damso, Vanessa Paradis, Alpha Wann, Crystal Kays et Nemir. Il est disponible à l’écoute sur les plateformes ou à l’achat bien sûr, depuis ce matin.