Actu d'Ici

Toute l'actualité du web ici

Dans quelques jours débuteront les 10 jours les plus fous de l’année 2018 et terme d’organisation de planning pour une société. Tous les chefs d’entreprises qui gèrent une équipe de salariés attendent avec angoisse ces fameux ponts de mai !

2018, année particulière

Et il faut dire que 2018 lance bien les hostilités avec le 1er et 8 mai fériés tombant un mardi.
Comme le fait très justement remarqué le site le-particulier.fr tous les calculs sont possibles afin de profiter du plus de repos possible sans consommer trop de RTT et autres jours de congés payés.
Forcément la tentation sera grande de poser un ou deux lundis pour profiter de 2 week-end de 4 jours avec seulement 2 RTT.
Mais attention, les choses se compliquent encore : le jeudi 10 mai sera le jeudi de l’ascension. Il est donc férié.

Pour faire simple, la semaine du 7 au 13 mai, le lundi est travaillé, le mardi férié, le mercredi travaillé, le jeudi férié, le vendredi travaillé. Jolie pagaille en perspective.

Mais si cela s’annonce difficile pour les entreprises, c’est au contraire une aubaine pour les pros du tourisme qui s’attendent à des ponts de mai très chargés.
Une petite pointe d’inquiétude tout de même chez les professionnels comme chez les vacanciers, avec les grèves de la SNCF et Air France ainsi que pour la météo toujours très changeante en ce période de l’année et voilà que se pose le casse tête de la bonne destination.

Loin ou pas loin ? partir ou pas ?

La réponse à la question est souvent dictée par la durée dont on dispose. Ceux qui choisissent un pont vont opter pour une distance assez proche permettant de ne pas perdre trop de temps en transport.
On est là typiquement dans des déplacements de proximité avec les régions Bretagne, Aquitaine, et Sud Est de la France ( selon les trains) qui vont profiter de ces long weekend.

Découvrir Bordeaux en Mai
C’est aussi la durée préférée pour les amateurs de tourisme urbain. Ce que l’on appelle un city break parfait pour découvrir une grande capitale voisine. Bruxelles, Amsterdam, Londres, Madrid, Barcelone ou encore la Dolce Vita à Rome…voilà les grandes villes qui seront plébiscitées.

Un peu plus de temps ?

Sans aucun doute, on se prend à rêver de soleil « garanti », de dépaysement mais pas trop loin quand même, de budget serré avant les grandes vacances mais tout de même besoin d’un break pour attendre les congés en famille.
Depuis quelques années, des destinations comme les Canaries ou les îles grecques sont très à la mode, grâce aux très nombreux lowcost ( jamais de grèves) , au climat idéal, au peu de temps de vol et au coût de la vie.

Autre grande gagnante des ponts de mai : La Corse et dans une moindre mesure, sa grande soeur la Sardaigne. L’île de beauté attire toujours plus d’amateurs de paysages de rêves préservés, dans le calme d’avant saison. D’ailleurs, les pro du tourisme insulaire l’ont bien compris avec des offres « package » adaptées ou des argumentaires ventant les mérites du tourisme de printemps en Corse. Cet hôtel de charme 3 étoiles à Porto Pollo n’hésite pas à parler de  » la meilleure des saisons pour découvrir vraiment la Corse ».  La Sardaigne elle commence enfin à installer son image de destination proche avec plages de rêves, culture identitaire et gastronomie à découvrir.

Enfin, il y a ceux qui en profiteront pour prendre le temps de vivre là où ils sont, profiter du beau temps qui s’installent en France, planifieront peut-être une journée à la mer, à la campagne ou bien opteront pour une visite culturelle proche de leur domicile. C’est aussi la période préférée des français pour reprendre le jardinage et le bricolage, ce qui est devenu l’un des loisirs principal comme l’entretien de la maison.  Toujours est-il que l’activité du pays pendant 10 à 15 jours ne devrait pas être ultra productive.

Source : l’article sur le site le-particulier : les jours fériés en 2018