Actu d'Ici

Toute l'actualité du web ici

Comme chaque année, le 1er juillet apporte son lot de changement, pas toujours très agréable car bien souvent lié à des augmentations tarifaires ou des contraintes nouvelles.
Le 1er juillet 2018 ne déroge pas à la règle, bien au contraire, il est même porteur de grosses modifications dans la vie quotidienne des français avec une première mesure pour l’instant très impopulaire !

Limitation de vitesse à 80 km / h

Sans doute la mesure la plus controversée de ce 1er juillet, la mise en place des limitations de vitesse pour les routes secondaires est effective depuis ce jour. Ainsi, sur les voies nationales et départementales à double sens et sans séparateur central, la vitesse maximum autorisée passe de 90 à 80 km/h.
Le but est bien évidement de lutter contre l’insécurité au volant et réduire encore un peu plus le nombre d’accidents mortels sur les routes de France. Plus d’infos et détails ici.

Le prix du gaz

Après plusieurs baisses ces dernières années, le tarif réglementé du Gaz fourni par l’opérateur historique Engie bondi de 7,45 % en ce début juillet. En cause des travaux de rénovations d’infrastructures très lourds à venir, mais aussi une augmentation du prix des matières premières. Cette augmentation assez violente devrait ajouter 90 € à la facture des ménages par an, soit près de 8 € supplémentaire par mois.

Le prix des cigarettes

Autre augmentation attendue ce 1er juille 2018, le prix des cigarettes les moins chères est ajusté sur les autres…à la hausse bien sûr pour atteindre 7,80 € le paquet.


N’oublions pas que cette hausse harmonise les tarifs suite aux précédentes hausse afin d’atteindre l’objectif fixé du paquet à 10 € en 2020.

Les équipements non éligibles au crédit d’impôts

Au 1er juillet, le crédit d’impôt transition énergétique plus simplement connu sous le nom de CITE va connaître des ajustements important. L’esprit est de proposer non plus des crédits d’impôts, d’autant que le principe d’impôts à la source à partir de 2019 va un peu compliquer les choses, mais d’orienter les aides vers des primes à l’achat à partir de l’an prochain. Il faudra toujours passer par des entreprises labelisées RGE pour obtenir ces aides dans le cadre de travaux d’amélioration des performances énergétiques de son habitation. Mais au 1er juillet 2018, certains équipements ne sont plus éligibles à la formule CITE comme les chaudières au fioul THPE

La lutte contre la pollution lumineuse

Toutes les enseignes doivent être éteintes entre 1h et 6h du matin, voila ce que dit la loi !
C’était effectivement le cas depuis 2013 pour toutes les nouvelles enseignes, c’est dorénavant aussi valable pour l’ensemble des indicatifs lumineux.
L’objectif est bien évidement de lutter contre la consommation inutile d’énergie mais aussi éviter de “gêner” plus que de raison la bioshpère nocturne ne trouvant plus ou de moins en moins de refuge “sombre”

Informations aux touristes

Petite révolution dans le monde des opérateurs de tourisme. Depuis le 1er juillet 2018, leur obligation d’informations vers les clients lors de la vente d’un forfait augmentent.
Il s’agit essentiellement d’une obligation de clarté pour éviter toute interprétation des prestations vendues comme par exemple le nombre de nuits vendues dans un forfait avec hébergement, la catégorie du logement clairement exprimée ( même si le standard du pays hôte peut être totalement différent des codes français) etc…

Air BnB collecte la taxe de séjour

Le plateforme de location s’y était engagée, elle collecte dorénavant la taxe de séjour pour les logements loués dans une commune qui applique cette taxation. Cela représente actuellement 23 000 communes en France ! Cette collecte automatisée va permettre le financement des offices du tourisme ou équipements touristiques mais aussi un meilleur suivi des réservations chez les particuliers pour lutter contre les non déclarations.