Actu d'Ici

Toute l'actualité du web ici

C’est officiel, malgré des mois de manifestations et de mécontentement, la vitesse sur plus de 400 000 kilomètres de routes dites secondaires va passer de 90 à 80km/h. Le changement aura lieu le 1er juillet prochain. Quelles sont les routes concernées ? Qu’en est-il des panneaux ? A quoi faut-il s’attendre ?

Quelles sont les routes concernées ?

La limitation de la vitesse à 80km/h s’étale sur 400 000 kilomètres de routes nationales et départementales à double sens et ne possédant pas de séparateur central de type terre-plein, muret ou glissière. La vitesse reste, en revanche, à 90k/h sur les sections à quatre voies comme les routes ou les portions de routes sur lesquelles les dépassements peuvent s’effectuer, sans avoir à passer sur l’autre file dans le sens opposé.

S’il y a une route à trois voies, une dans un sens et deux dans l’autre, alors la vitesse est limitée à 80km/h uniquement sur la voie dans un sens. Les deux autres voies verront leur vitesse rester à 90km/h.

Si la voie centrale ne donne aucune précision à un sens ou à l’autre alors la limitation de vitesse à 80km/h s’applique dans les deux sens de circulation.

Quid des panneaux ?

Il y aurait, sur le territoire, plus de 11000 panneaux à modifier suite à la réduction de la vitesse de 90km/h à 80km/h. Le Ministère de l’Intérieur précise que le coût de ce changement est estimé entre “6 et 12 millions d’euros”. L’Etat s’engage à rembourser les travaux de changement de panneaux aux collectivités.

Le prix moyen pour changer un panneau est d’environ 200 euros soit 80 pour le panneau et 120 pour la pose selon le Syndicat des équipements de la route. C’est aux départements de réaliser les aménagements nécessaires au changement des panneaux.

securite-routiere-vitesse-80 km

Certains départements, récalcitrants, n’envisagent pas de changer les panneaux, comme la Creuse, par exemple. Il est également possible aux communes de simplement bâcher les panneaux à 90km/h dans un premier temps.

Les conséquences du changement de vitesse

En premier lieu, tous les radars du territoire sont paramétrés pour enregistrer le changement de vitesse dès le 1er juillet 2018. Si un automobiliste roule à 90km/h à partir de ce jour sur une route limitée à 80, il encourt une amende de 68 euros et le retrait d’un point sur son permis de conduire.

De plus, ce changement de vitesse peut rallonger les temps de trajet des automobilistes. La sécurité routière affirme qu’il faudra ajouter environ 45 secondes de plus pour un trajet de 10 kilomètres et 2 minutes de plus pour 25 kilomètres.

La sécurité routière annonce que cette limitation de vitesse permettra également aux conducteurs d’économiser du carburant (environ 120 euros par an) et de réduire de 30% les émissions de polluants.

L’un des objectifs de cette réforme est également de diminuer le nombre de morts et de blessés sur les routes dus à la vitesse. Actuellement, environ 29% des accidents mortels est dû à la vitesse. Certaines études ont démontré que baisser la vitesse de 10% réduisait de 10% les accidents matériels, de 20% les accidents corporels et de 40% le nombre de décès sur les routes.