Actu d'Ici

Toute l'actualité du web ici
Bouteille en plastique dans la mer

Le 8 juin a été décrété Journée Mondiale de l’Océan en vertue de la résolution 63/111 du 5 décembre 2008 prise par l’assemblée générale des Nations Unies.  Mais l’idée d’une journée des océans date de 1992, lors du Sommet de la Terre de Rio où déjà été apparu l’urgence de sensibiliser le grand public aux immenses danger qui guettent toutes les mers du monde.

Les océans, la vie tout simplement !

Comme le rappelle le site des nations unies, les océans recouvrent 71 % de la surface de la planète.

Les océans constituent 97 % de l’eau présente sur la terre

Les océans sont notre principale réserve en oxygène Ils sont aussi et surtout la plus grande réserve de bio diversité avec 200000 espèces recensées, tout en considérant de 90 % de l’espace océanique n’est pas encore réellement exploré !

Nettoyons et préserverons

Le rôle de cette Journée Mondiale de l’Océan est de rappeler à tous l’importance des océans, tant par leur présence que par l’impact qu’ils ont sur notre alimentation, santé, climat etc…
La dégradation de cet espace principal ne fait que s’accélérer, détruisant toute chance de retour en arrière si rien n’est fait dans des délais très brefs.
La pollution plastique n’a jamais été aussi importante, l’impact est clairement visible par tous.
Détruisant des écho systèmes entier il est urgent de sensibiliser toutes les populations au conséquence de gestes quotidiens et pourtant dramatique ( nous reparlerons prochainement de la chasse aux plastique du quotidien)

Tous unis dans la lutte

Cette lutte pour préserver les océans devrait être une cause commune et internationale. C’est le but de cette journée mondiale, visant à célébrer la beauté des mers du globe, mais aussi montrer la fragilité de cette richesse et sensibiliser toutes les générations sur le fait que rien n’est indestructible malgré ce que l’on a longtemps imaginer.

Qui aurait pu imaginer des continents de plastiques flottant dans le pacifique ? Qui aurait imaginer voir des espèces animales disparaître ou être en danger à cause des déchets ingérés.

journee-mondiale-ocean

La plaie plastique

La pollution plastique cause en effet des dommages considérables à nos ressources marines:
80% de toute la pollution des océans provient des déchets venant de la terre ferme.
8 millions de tonnes de plastique par an se retrouvent dans les océans, faisant des ravages sur la faune, la pêche et le tourisme.
La pollution par le plastique coûte à l’océan 1 million d’oiseaux de mer et 100 000 mammifères marins par an.
Globalement, le plastique représente 8 milliards de dollars de dommages aux écosystèmes marins par an.
Les poissons mangent du plastique…et nous mangeons ces poissons.

( source et citation : http://www.un.org/fr/events/oceansday/)

Le changement c’est maintenant

En sensibilisant les plus jeunes dès la tendre enfance, cette journée mondiale doit engager les générations futures à agir, en  devenant des acteurs sensibilisés et eco-responsables mais aussi faisant pression sur leurs parents pour que les habitudes changent au plis vite !

Des initiatives existent un peu partout dans le monde pour engager le bon chemin. Parmi toutes, nous avons retenus  » le flocon à la vague » porté par des grandes sportifs de l’univers de la montagne et du milieu marin. Le principe est de montrer le chemin qui mène le flocon ( ou la goutte de pluie) depuis les sommets immaculés ( pas toujours) des montagnes vers les rivières puis les rivages, en se chargeant de tous les déchets laissés par les humains.

plongeur mérouville BOnifacio
L’édition 2018 s’est terminée en Corse du Sud, dans le lagon de Piantarella, avec comme support l’école de planche à voile Bonifacio Windsurf et le club de plongée Scuba Libre à Bonifacio.
Les sportifs corses sont habitués depuis des années à proposer des stages aux enfants mixant la pratique ludique de la planche à voile ou d’un baptême de plongée avec la prise en compte de l’univers marin à préserver. L’exemple y est d’ailleurs symptomatique. L’univers protégé de la Réserve Naturelle des Bouches de Bonifacio permet de contempler des Mérous par dizaine alors qu’ils étaient en voie d’extinctions. Mais d’un autre côté, la méditerranée vient de recevoir le triste titre de  » mer la plus polluée » !