Actu d'Ici

Toute l'actualité du web ici
Le plan vélo du gouvernement

Le Plan vélo, présenté par le Premier Ministre Edouard Philippe, par François de Rugy, ministre de la Transition Écologique et Elisabeth Borne, ministre des Transports prévoit de tripler la part du vélo dans les trajets quotidiens (actuellement 3%) d’ici 2024.
En quoi consiste le Plan vélo ? Quels sont les axes à aborder ? 

LES 4 GRANDS AXES DU PLAN VÉLO 

LA SÉCURITÉ

Plus de 350 millions d’euros vont être déboursés par le gouvernement, sur 7 ans, pour cofinancer des infrastructures avec des collectivités comme des ponts, des tunnels sur des échangeurs autoroutiers de manière à prolonger et assurer une bonne continuité des pistes cyclables. 

Ce projet commencera dès 2019. 

Afin d’améliorer la sécurité de manière significative, le Plan vélo prévoit d’améliorer la visibilité aux passages piétons mais aussi des réaliser plus de sas vélo aux feux tricolores, de développer des routes en double sens pour les vélos sur l’ensemble des routes en ville. 

LA SÛRETÉ

La lutte contre le vol tient également une grande part dans le Plan vélo. Le marquage des vélos est l’un des points les plus développés de la réforme et ce de manière à lutter efficacement contre le vol, le recel et la revente illégale de vélos volés. 

Le marquage à l’achat est un processus simple. Le client doit d’abord choisir son vélo puis le vendeur marque le vélo avec un numéro unique et un procédé agréé par le gouvernement. Le vendeur inscrit ensuite dans la base le numéro du vélo et le nom du nouveau propriétaire. Le vendeur transmet la facture au client, ainsi que le numéro du vélo et le code d’inscription à la base de données. C’est au propriétaire de finaliser son inscription avec le code d’inscription donné. 

L’USAGE DU VÉLO COMME UN MODE DE TRANSPORT VERTUEUX

Choisir de prendre son vélo pour aller au travail ou se rendre sur un lieu d’activités ou encore pour faire ses courses, lorsque cela est possible, doit être perçu comme quelque chose de réel et d’accessible pour les citoyens. Certaines mesures d’incitations fiscales auprès des entreprises vont être mises en place pour y contribuer activement. 

Pour encourager les citoyens à prendre leur vélo, l’Etat prévoit : 

  • de créer un forfait mobilité durable pour tous les salariés qui sera mis en place en 2020 pour environ 200 euros par an, 
  • d’introduire le vélo dans le barème fiscal
  • et de soutenir la mise à disposition de vélos par les entreprises. 

LE DÉVELOPPEMENT D’UNE “CULTURE VÉLO”

Certaines actions vont être développées de manière à ce que, dès le plus jeune âge, les citoyens aient vraiment le “réflexe vélo”. Cela implique de  : 

  • faire du vélo en toute sécurité,
  • mais aussi de déployer des plans de mobilité dans les écoles pour apprendre à rouler à vélo en toute autonomie mais aussi le code de la route du cycliste, 
  • développer l’activité physique en accentuant son côté bénéfique sur la santé,
  • inclure de nouvelles mesures pour organiser au mieux la mobilité de tous,
  • encadrer les nouveaux services de mobilité citoyenne, 
  • et développer des réseaux  cyclables, des vélos en libre-service, etc pour rendre plus accessible aux fournisseurs de services d’informations des données relatives à la pratique du vélo. 

Le Plan vélo s’inscrit dans un projet plus important, avec la future LOM, soit Loi d’orientation des mobilités qui a été présentée en octobre et sera présentée l’an prochain devant le Parlement.