Actu d'Ici

Toute l'actualité du web ici
Le vélo à assistance électrique : le vélo sans effort

L’achat d’un vélo électrique est souvent motivé par les mêmes raisons : la possibilité de parcourir plus de distance, sur des chemins parfois plus difficiles, fournir un effort plus limité tout en  protégeant l’environnement. 

Qu’est-ce qu’un vélo à assistance électrique ? 

C’est avant tout un vélo. Cela signifie qu’un VAE ne peut pas fonctionner si vous ne pédalez pas lorsque vous êtes dessus. L’assistance électrique du vélo vient alors accompagner le pédalage et cela dans le but de donner plus de puissance à l’effort déjà fourni par le cycliste. L’assistance est dosée en fonction du niveau choisi par l’utilisateur, l’effort qu’il est en train de fournir et par les paramètres liés au moteur et à la batterie du vélo choisi. 

Le vélo à assistance électrique n’est ps un vélo pour les partisans du moindre effort ni pour les personnes qui ne souhaitent pas pédaler du tout. Mais il n’est pas non plus uniquement réservé aux personnes ayant des difficultés à pédaler. Tout le monde peut trouver le modèle adapté à ses propres besoins. 

Anatomie d’un vélo électrique 

Un vélo électrique est assemblé avec des composants identiques à ceux d’un vélo classique : 

  • cadre
  • fourche
  • roues
  • freins
  • vitesses

Ce qui diffère, c’est que le VAE dispose aussi d’un moteur et d’une batterie. Le moteur d’un VAE peut se situer dans la roue ou dans le pédalier, selon l’utilisation qu’il est possible de faire du vélo. A vous de déterminer l’usage que vous allez avoir du vélo (trajet urbain ou un peu plus sportif). 

La batterie est l’élément prépondérant du vélo à assistance électrique. Grâce à elle, il est possible de faire près de 100 km (voire 150 avec des vélos électriques haut de gamme) et le vélo peut rouler à 25 km/h (45 pour certains gros modèles). 

Choisir son vélo à assistance électrique 

Le choix va dépendre, en premier lieu, de l’usage auquel vous destinez le vélo électrique. Il faut aussi choisir selon le prix que vous êtes prêt à payer lors de l’achat et durant l’utilisation du vélo. Un vélo électrique peut coûter assez cher, surtout s’il est haut de gamme (souvent entre 4000 et 6000 euros). Il est aussi possible de choisir un vélo électrique reconditionné, c’est-à-dire d’occasion mais dont toutes les pièces ont été vigoureusement vérifiées avant que le vélo ne soit remis en vente. 

Les types de vélos à assistance électrique

Il existe autant de types de vélos à assistance électrique que de types de vélos classiques. Il est possible d’acheter un VAE pour une utilisation urbaine ou un vélo à assistance électrique de route pour grimper des cols alpins. Il n’existe pas de vélo électrique permettant tous ces usages mais il est possible de trouver des vélos électriques de compétition. Chaque vélo a sa spécificité et son utilisation. 

Les principales catégories de vélo à assistance électrique 

  • vélo de ville à assistance électrique 
  • VTC à assistance électrique
  • VTT à assistance électrique
  • Vélos de route à assistance électrique
  • Vélos de randonnée à assistance électrique 
  • Vélos à assistance électrique rapide ou Speed Pedelecs
VAE vélo urbain

Il est important de bien définir avant achat l’usage que vous allez réellement faire du vélo électrique. Notez qu’il faut un petit temps d’adaptation pour faire du vélo électrique. Il faut prendre en compte le poids du vélo, sa vitesse et la régularité d’utilisation. Il est donc important de prendre le temps de s’approprier le vélo. 

Une fois le vélo acheté, il faut le faire vérifier régulièrement, surtout au niveau du moteur et de la batterie. L’entretien d’un vélo à assistance électrique est identique à celui d’un vélo classique mais il doit être effectué plus souvent puisque vous roulez plus vite et plus souvent avec le VAE. 

Le vélo à assistance électrique permet donc de rouler sur de plus longues distances en fournissant moins d’effort qu’avec un vélo classique. Simplicité, facilité et confort sont les maître-mots du vélo à assistance électrique.