Actu d'Ici

Toute l'actualité du web ici
Pass vaccinal, ce qui change ce mardi 15 février

La durée de validité du pass vaccinal a été réduite de trois mois. Autrement dit, au lieu de sept mois, il ne durera plus que trois. D’après un rapport du ministère de la santé, bon nombre de Français seraient concernés par cette modification.

Une nouvelle règle qui régit désormais, soyez attentif. La durée de validité du pass vaccinal ne pourra plus excéder quatre mois désormais à moins que les concernés aient reçu une dose de rappel. L’autre exception est qu’ils sont testés positifs durant les trois derniers mois. Cette nouvelle règle s’appliquera à partir de ce mardi 15 février. Cette durée n’avait pas subi de modification jusqu’ici. Elle demeurait encore de sept mois jusqu’à ce que l’interview d’OlivierVeram apporte le changement.

Les personnes susceptibles de perdre leur pass vaccinal

La majorité des habitants ont reçu la dose de rappel. Le taux prend en compte environ 7,5 millions de la population. Le 15 février, il a été dénombré 46 millions de français ayant fait une vaccination il y a environ quatre mois. De ce fait, le nombre de personnes qui se trouveront sans pass vaccinal après ce délai tourne autour de 9 millions, une minorité.

Mais ce nombre est approximatif. En effet, il y a une probabilité de contamination au niveau du vaccin. Donc ce taux même s’il est faible va s’ajouter aux 9 millions de personnes qui perdront leur pass vaccinal.

La part des adolescents

Les adolescents ne sont pas concernés par cette nouvelle norme. Les jeunes dont l’âge est compris entre 12 et 17 ans ont encore la possibilité de prendre la dose de rappel pour le vaccin le lundi 24 janvier. Toutefois, cela ne reste pas une obligation pour ceux âgés de 12 à 15 ans. Ils peuvent garder leur pass vaccinal sans prendre la dose de rappel.

Aucun rappel ne s’impose aux enfants dont l’âge ne dépasse pas 11 ans. Leur vaccination a pris fin depuis la mi-décembre passée. A cette date, il n’y avait que 5 ans d’entre eux qui en avaient reçu la première dose.

Les pass non-valables

Une pass non valable peut encore être réactivé. Mais l’oprératon ne se fait pas dans l’immédiat. Il faudra effectuer un rappel de vaccination. Ensuite, le pass devient à nouveau opérationnel une fois la dose de rappel prise. Autrement dit, si un passe vaccinal subit une désactivation, le propriétaire devra attendre une durée de sept avant de le faire rétablir. Après ce rétablissement, il restera valide pour une durée indéterminée à moins qu’il soit conditionné par une prise de dose de rappel.

La validité du pass vaccinal pour les personnes atteintes par le Covid

Si quelqu’un est testé positif après qu’il ait reçu son schéma vaccinal, celui-ci a désormais la possibilité de bénéficier d’un pass vaccinal à durée illimitée. Jusqu’à ce moment du mercredi 2 février où Olivier Véran passe son annonce, le rappel leur est imposé après une durée minimum de trois après le test. Mais sachez que la condition évoquée est que le test positif ne doit pas dépasser trois mois après la dernière injection.