Actu d'Ici

Toute l'actualité du web ici
Prothèses dentaires : quelle différence entre implant, couronne, bridge

La perte d‘une ou de plusieurs dents engendre un réel problème d’esthétique. Avoir au moins une dent manquante, c’est également la cause d’une gêne profonde, allant au refus de sourire. Cela peut aussi être à la base de nombreuses autres affections bucco-dentaires. En effet, avoir une ou plusieurs dents en moins peut affecter la santé de la gencive, voire, entraîner un dysfonctionnement dans la physiologie masticatoire. Il est donc important de pallier ce vide, en se référant à un chirurgien-dentiste, afin d’installer une prothèse dentaire.
Cependant, il existe plusieurs types de prothèses dentaires : implant, couronne, bridge, etc. Elles diffèrent l’une de l’autre, sur des aspects conceptuels et fonctionnels. Quelles sont ces différences ? C’est ce que nous allons traiter ici avec l’aide éclairer du docteur Evelyne Rattier, chirurgien dentiste et fondatrice du cabinet dentaire Paris Montparnasse.

Les prothèses dentaires : Que savoir ?

Encore appelées fausses dents, les prothèses dentaires sont des dispositifs médicaux synthétiques, qui remplacent une ou plusieurs dents manquantes. Elles peuvent également se substituer à toute une structure anatomique dentaire (la couronne, la gencive et les tissus environnants). Il existe deux grandes catégories de prothèses dentaires : les prothèses fixes et les prothèses amovibles.

Les couronnes et les bridges constituent les prothèses dentaires fixes tandis que les dentiers partiels ou totaux sont des prothèses dentaires amovibles. Toutes ces prothèses sont conçues par des dentistes prothésistes, au laboratoire. Il est important d’avoir plus de précisions sur le rôle, l’utilité et la technique de pose de chacune de ces prothèses dentaires pour mieux discuter de ces soins dentaires avec le médecin traitant.

L’implant dentaire : un ancrage pour les prothèses dentaires amovibles ou fixées

L’implant dentaire est une racine artificielle réalisée pour substituer la racine naturelle des dents. Généralement en Titane pur, en zircone ou en polymères, il se présente sous forme d’une vis à ancrage que le dentiste introduit dans la mâchoire. Il servira ensuite de support pour accueillir la prothèse dentaire (fixe ou amovible) afin de reconstituer la dent manquante. Ainsi, c’est l’implant dentaire qui assure la solidité et la stabilité de la prothèse dentaire.

Qu’il s’agisse de la couronne, du bridge ou de la prothèse amovible, l’implant dentaire reste utile pour l’ancrage de la prothèse. Il est possible de curer cette racine dentaire artificielle. Toutefois, la pose d’implant dentaire n’est pas recommandée dans les cas où le patient souffre d’une endocardite ou s’il s’agit d’une personne qui consomme du tabac.

La couronne dentaire : prothèse fixe qui donne une forme naturelle à la dent

La couronne dentaire ressemble à une coiffe dont le rôle est de protéger ou de reconstituer une dent abîmée, en lui donnant sa forme naturelle. Il s’agit d’une prothèse fixe qui prend exactement la forme de la dent manquante, dégradée ou dévitalisée. Ainsi, la couronne dentaire peut être placée sur une dent brisée ou cassée afin d’assurer une bonne esthétique buccale. Dans ce cas, la couronne vient juste recouvrir la dent cassée ou brisée et permet à la dent de retrouver sa taille, sa couleur et sa fonction.

En revanche, lorsqu’il s’agit d’une dent manquante ou dévitalisée, il est nécessaire de mettre la couronne sur un implant dentaire ou un pivot (inlay-core). Les couronnes existent en différents matériaux. Vous en trouverez en métal, en céramique ou en matériaux composites. Cependant, les modèles en céramique permettent une bonne stabilité de la couronne, tout en garantissant la discrétion.

Le bridge : prothèse partielle fixe qui remplace une dent manquante

Encore appelé pont dentaire, le bridge est une prothèse dentaire qui encadre une ou des dents manquantes, en s’appuyant sur deux piliers qui reposent sur les dents avoisinantes. Pour le mettre en place, le chirurgien-dentiste doit meuler les dents adjacentes pour s’assurer de sa solidité et de sa stabilité. Toutefois, il est recommandé de poser un bridge sur un implant. Cette alternative est plus sûre, car elle assure la durabilité du bridge. C’est d’ailleurs le bridge posé sur implant dentaire qui est l’option à privilégier au cas où les dents avoisinantes ne sont pas solides pour servir à l’ancrage.

L’appareil dentaire : le dentier partiel ou total

L’appareil dentaire est généralement le dernier recours auquel l’on songe en matière de remplacement dentaire. En réalité, ce dispositif permet de remplacer plusieurs dents à la fois. Encore appelé « le dentier », l’appareil dentaire peut être partiel ou total. Le dentier partiel, est généralement conçu en résine (ou en céramique) et se fixe à un châssis métallique léger et rigide. Le dentier est ensuite posé grâce à des crochets qui tiennent fermement les dents avoisinantes.

Par contre, le dentier total est destiné au remplacement intégral des dents. Il est constitué d’une base en résine avec de fausses dents en porcelaine. Il est posé grâce à une colle dentaire dans la mâchoire. Mais il est possible de recourir à l’implant dentaire ou au pivot pour avoir plus de solidité. Les prothèses fixes permettent de pallier l’inactivité, voire le manque d’esthétique d’une ou plusieurs dents dévitalisées ou manquantes. Elles peuvent se porter sur un implant dentaire pour plus de solidité. En revanche, l’appareil dentaire est réservé pour remplacer plus d’une dent, à la fois. L’implant dentaire favorise également la durabilité de la pose d’un dentier.