Actu d'Ici

Toute l'actualité du web ici
Quelles formalités pour aller en Thaïlande ?

État de l’Asie du Sud-Est réputé pour ses nombreux palais royaux et plages tropicales, la Thaïlande fait rêver de plus en plus de Français. Des milliers de visiteurs s’y rendent chaque année pour élargir leurs connaissances en culture, plonger au milieu des poissons multicolores et bien d’autres. Pour avoir l’autorisation d’exécuter leurs différentes activités, ces derniers effectuent en amont quelques formalités essentielles à l’entrée dans le pays. Voici un tour d’horizon sur les démarches à mettre en œuvre pour voyager à Bangkok et ses environs.

Pourquoi aller en Thaïlande ?

La Thaïlande autrefois appelée Siam est l’une des destinations préférées des citoyens français pour passer des vacances aussi bien en hiver qu’en été. Ceux-ci sont surtout attirés par les temples bouddhistes centenaires et autres incontournables du pays. Après la crise sanitaire, la Thaïlande a rouvert ses frontières pour le plus grand bonheur des touristes.

Néanmoins, les règles sanitaires de base comme le maintien en quarantaine à l’arrivée restent en vigueur sur le territoire. Voyager en Thaïlande reste tout de même une excellente occasion pour profiter d’une diversité de circuits et de séjours offrant chacune des expériences uniques.

aller en thailande

Quelles formalités pour entrer en Thaïlande ?

Tous les ressortissants étrangers qui désirent découvrir le Royaume Thaïlandais doivent effectuer un certain nombre de formalités importantes. Outre le fait de disposer d’un passeport valide de 6 mois minimum, il est important d’effectuer les démarches d’obtention du visa dans plusieurs cas.

Les ressortissants français et ceux d’autres pays ayant des relations bilatérales avec la Thaïlande demanderont le visa seulement pour les séjours supérieurs à 30 jours. Dans le cas contraire, c’est-à-dire pour un voyage de moins d’un mois, ils obtiennent le statut de transit sans visa. Cette formalité gratuite est valable pour une durée limitée qu’il convient de respecter afin de ne pas se faire expulser.

D’autres avantages sont accessibles lorsque vous effectuez un circuit combiné en visitant la Thaïlande, et ses pays voisins que sont le Cambodge, la Birmanie, le Laos et le Vietnam. Pour une telle initiative, le voyageur bénéficie d’un séjour de 15 jours sans visa sur le sol thaïlandais lorsqu’il y entre par voie terrestre.

Quel type de visa en fonction du séjour ?

Selon la politique migratoire du pays, le visa est essentiellement obligatoire pour les séjours en terre thaïlandaise dépassant trente 30 jours. Il existe essentiellement le visa électronique ou E-visa touristique à une entrée et celui à deux entrées. Le premier a une validité de trois mois et permet de résider pendant 60 jours dans le pays. Il perd sa validité dès lors que vous quittez le pays même en ayant effectué moins de 60 jours.

Si vous comptez quitter le pays et y revenir, l’idéal serait de solliciter un visa touristique à deux entrées. Ce dernier valide pour trois ou six mois permet d’effectuer plusieurs séjours dans une limite de 60 jours maximum par voyage. Pour obtenir ce type de visa, il est essentiel de présenter deux réservations de billet d’avion pour la Thaïlande aux services compétents.

En dehors des visas touristiques, les voyageurs peuvent aussi solliciter un titre de séjour non immigrant à simple ou à multiples entrées selon le cas. Ce type de visa permet de résider dans le pays entre 3 mois et 5 ans. Il existe aussi le smart visa qui, essentiellement destiné aux entrées multiples, permet un séjour de 1, 2, 3 et 4 ans.

Comment obtenir le visa pour la Thaïlande ?

La demande de visa pour la Thaïlande peut se faire directement en personne à l’ambassade ou au consulat du pays de provenance. Les ressortissants de certaines nations, dont la France, peuvent toutefois faire leur demande de E-visa en ligne en se rendant sur le site officiel dédié. Il est aussi possible de commander votre visa sur action-visas.com afin de faciliter les démarches et de confier à des spécialistes toute la partie administrative.

Le visa touristique thaïlandais a une limite de 180 jours par an de séjour avec trois entrées possibles dans le pays. Pour ceux qui le désirent, il est envisageable de se rendre aux services d’immigration et prolonger la durée du visa de 30 jours pour environ 30 euros.

Quels infos et documents pour obtenir le visa ?

Quels que soient le motif et la durée du séjour, il existe quelques pièces importantes à rassembler pour faire sa demande de visa thaïlandais. Il s’agit essentiellement d’un passeport valide de six mois au moins après la date d’arrivée dans le pays, sa photocopie et une photo d’identité.

En plus de cela, il faudra ajouter un billet de réservation d’hôtel et un justificatif financier (attestation bancaire ou relevé de compte). Pour un séjour de 60 jours, chaque voyageur doit disposer de 1000 euros minimum dédiés à sa prise en charge dans le pays hôte. Les documents doivent être fournis sur un papier classique de dimension A4.

Prix et délai d’obtention

De façon générale, les visas thaïlandais s’obtiennent dans un délai de trois jours ouvrables. Cependant, selon le cas, la durée entre la soumission du dossier et le retrait de la pièce peut aller jusqu’à deux semaines.

Le visiteur doit payer environ 30 euros en espèces par entrée pour un transit ou l’obtention d’un visa touristique à simple entrée. Les visas touristiques et ceux de la catégorie non-immigrants à entrées multiples coûtent cinq fois plus cher, voire plus. De leur côté, les smart visas ont un coût variant entre 350 et 1400 euros.

Qu’elle la meilleure période pour aller en Thaïlande ?

La Thaïlande est, depuis des années, une destination de vacances d’hiver pour les français. Ainsi, les mois de décembre à mars permettent de fuir les périodes les plus froides en France et de profiter du climat idéal dans cette partie de l’Asie.
C’est aussi la période des grandes fêtes comme le nouvel an, la fête des fleurs de Chiang Mai mais aussi des festivals comme celui de Musique à Pattaya, station balnéaire très réputée au près de la jeunesse française en quête de destination festive et ensoleillée. Le sud de la Thaïlande est donc à visiter en priorité sur cette période, plutôt sèche. Le nord du pays affichera un climat un peu plus humide.
Il est toujours possible de profiter des plages thaïlandaise pendant l’été, même si le climat commence à changer sur la fin de la période. La fréquentation sur juillet aout augmente chaque année, avec une clientèle assez jeune, attirée par le niveau de vie sur place, le côté festif et influencé par une communauté urbaine très friande de l’image de cette destination.
A éviter pour les vacances, la saison des pluies en Thaïlande se déroule essentiellement sur les mois de septembre et octobre, elle peut déborder de aout à novembre selon les années et l’importance de la mousson. Pour bien choisir la période qui vous conviendra, vous pouvez obtenir plus d’informations via ce lien.