Actu d'Ici

Toute l'actualité du web ici
Covid-19, Nice et les Alpes Maritimes sous confinement partiel

C’était attendu depuis la visite du ministre Olivier Veran à Nice ce week-end, les nouvelles mesures sanitaires restrictives qui touchent les Alpes Maritimes viennent d’être confirmées.
Confinement le week-end, fermeture des commerces, masque obligatoire partout, la région de Nice est donc le premier territoire à mettre en place un confinement local

Le confinement partiel entre donc en vigueur à partir de ce lundi 22 février à Nice et sur toutes les villes littorales des Alpes Maritimes entre Menton et Théoule-sur-Mer. Face à la flambée des cas de Covid-19, les autorités ont du se résigner à mettre en place des mesures restrictives complémentaires pour renforcer le couvre-feu actuel et confiner la population locale les deux prochains week-end.

Le préfet, Bernard Gonzalez, a détaillé l’ensemble de ces mesures lors d’une conférence de presse dans la matinée.
La mesure phare étant la mise en place d’un confinement complet du vendredi soir à 18 heures au lundi matin à 6 heures. Les commerces de plus de 5000 m² seront aussi fermés. Des contrôles aux frontières vont être renforcés pour limiter les déplacements et les échanges. Enfin, le port du masque est rendu obligatoire sur toutes les zones à forte fréquentation, y compris dans les villes n’ayant pas pris d’arrêté d’obligation jusque là.

Un taux d’incidence trop élevé

Ces nouvelles mesures fortes interviennent alors que la région connaît une poussée épidémique très inquiétante, avec un taux d’incidence le plus élevé de France métropolitaine et une circulation alarmante du variant britannique, plus contagieux. Le taux de 700 pour 100 000 et plus de 3 fois supérieur à la moyenne nationale.

Un confinement le week-end comme en Mars

La mesure de confinement partiel sur le week-end prendra effet ce vendredi à 18h00 et ressemblera aux mesures que la France avait connu lors du premier confinement en Mars. Ainsi, tous les déplacements seront soumis à contrôle, avec le retour des attestations de déplacement, des restrictions du durée pour les sorties de loisirs et le rayon de 5 kilomètres autour de son domicile.

Accélérer la vaccination

En parallèle à ces mesures visant à réduire les déplacements et le brassage de population, le préfet a annoncé des mesures pour accélérer la vaccination de la population des zones concernées. La préfecture a annoncé la mise à disposition prochaine de 4500 nouvelles doses de vaccin Pfizzer et la possibilité de vacciner les personnes fragiles à partir de 59 ans avec des doses d’AstraZeneca.

Ces mesures interviennent aux premiers jours des vacances scolaires dans la région mais aussi dans une période de beau temps propice aux courts séjours touristiques vers le sud de la France. Pour éviter cette situation de bombe à retardement, les élus locaux appellent les visiteurs à ne pas venir dans les Alpes Maritimes dans les jours à venir. Ces nouvelles mesures devraient dissuader les plus téméraires.

Un test grandeur nature ?

La région niçoise est aujourd’hui la première à tester ce confinement local et partiel. Mais d’autres régions en France pourraient être rapidement concernées comme La Moselle ou le Nord, qui affichent aussi des taux d’incidence très élevés et des prévisions pessimistes selon les professionnels de la santé.