Actu d'Ici

Toute l'actualité du web ici
La panne de Facebook, d’Instagram et de Whatsapp rétablie

Ce lundi en fin d’après-midi, les services de Facebook, d’Instagram et de WhatsApp ont connu une panne de près de 6 heures, durant lesquelles les utilisateurs ne pouvaient pas accéder à leurs réseaux sociaus favoris. La situation est désormais rétablie, ce mardi 5 octobre au matin.

Panne d’envergure de Facebook, d’Instagram et de WhatsApp

C’est l’une des plus grande pannes de Facebook à ce jour. Ce lundi 4 octobre, entre 18 heures et minuit (heure française), les réseaux sociaux Facebook, Instagram et WhatsApp ont disparu du WEB, alors que le groupe traverse l’une de ses pires crises de relation publiques. Une situation qui a conduit à de nombreuses plaintes sur les réseaux sociaux, mais aussi beaucoup de moqueries. Ce matin, Facebook a publié un communiqué apportant quelques éléments sur l’origine de la panne, dont notamment le changements de configuration défectueux de ses serveurs.

Les employés également touchés par la panne

Sur son site, Facebook précise que les difficultés techniques ont également touché les outils internes, rendant d’autant plus difficile le travail a réalisé pour régler la panne mondial de ses réseaux sociaux. De plus, certains employés ne pouvaient avoir accès à leur lieu de travail, leurs badges d’accès aux locaux de l’entreprise ne fonctionnant plus.

Comme l’on rapidement observé de nombreux spécialistes, les adresses IP de Facebook, de son application d’image Instagram, et de ses messageries messenger et WhatsApp, ont été totalement inaccessibles pendant toute la durée de la panne, rendant impossible la connexion aux internautes. La perte des revenus publicitaires est estimée à 470 000 euros par heure.

Selon l’entreprise, il n’y a aucun signe montrant que les donnée des utilisateurs aient été compromises durant cette panne qui a touché le monde entier.

La chute du titre en bourse de Facebook

Cette panne d’envergure a causé la chute du titre en bourse de Facebook, faisant perdre au groupe pas moins de 6 milliards de dollar en seulement quelques heures. Depuis ses sommets depuis début septembre, le titre du groupe a perdu 15%.

Le groupe accusé de favoriser la croissance à la sureté

Cette panne est survenue le lendemain de la prise de parole d’une ancienne employée de Facebook, les accusant de choisir le profit plutôt que la sureté. Au départ de l’entreprise, en mai, celle-ci avait emporté avec elle de nombreux documents issus de recherches interne à l’entreprise, qu’elle a notamment confier à Wall Street Journal. L’employée doit être entendue par les élus américains, lors d’une audition consacrée à l’impact de Facebook et d’Instagram sur les jeunes utilisateurs sur leur santé mentale.