Actu d'Ici

Toute l'actualité du web ici

Contrairement aux idées reçues, la maison n’est pas un lieu préservé de toute pollution. En effet, de nombreux éléments qui constituent notre intérieur dégagent des substances nocives. Les appareils à combustion, les produits ménagers, les meubles neufs et les matériaux de construction sont principalement responsables des toxiques que nous inhalons au quotidien.

Comment assainir naturellement et efficacement l’air de son logement ?

Découvrons ensemble le pouvoir des plantes dépolluantes et leur mode de fonctionnement. Un certain nombre de plantes d’intérieur sont connues pour leurs vertus purifiantes.

spathiphyllum

Véritables petites stations d’épurations, elles sont chacune capables d’absorber les éléments polluants de notre environnement sur une surface d’environ 10 m².

Ces dernières, grâce à leurs feuillages et leurs racines, transforment les substances nocives en matière organique. En plus de lutter activement contre la pollution, elles améliorent considérablement la qualité de l’air en augmentant le taux d’humidité et d’oxygène du lieu dans lequel elles se trouvent.

Que vous ayez ou non la main verte, il est facilement possible d’investir dans l’une de ces plantes dépolluantes :

  • Populaire et bon marché, le géranium est particulièrement utile contre l’ammoniac, le benzène, le formol et le xylène. S’il peut enchanter jardin et terrasse l’été, le géranium
    a également sa place dans la maison, à la lumière d’une fenêtre ou d’une baie vitrée.
  • Peu connu du grand public, le spathiphyllum est pourtant un excellent antidote contre les toxiques dégagés par les vernis, les plastiques et les peintures du mobilier. À l’aise sous 20 à 22 degrés, le sparthiphyllum sera parfait dans le salon ou dans la chambre à coucher.
  • L’azalée, cette fleur aux magnifiques pétales colorés, est idéale pour combattre l’ammoniac que l’on retrouve dans les produits d’entretien. Placée dans la salle de bain, cette plante saura égailler les lieux tout en purifiant activement le périmètre.