Actu d'Ici

Toute l'actualité du web ici
Ce qu’il faut retenir de l’allocution de Jean Castex du 14 janvier 2021

Ce jeudi 14 janvier à 18h00 se tenait l’allocution du premier ministre Jean Castex afin de définir les avancées et nouvelles positions prises face à l’épidémie de la Covid-19. Couvre feu avancé à 18h00, nouvelles règles d’entrée sur le territoire, vaccination, situation des écoles, collèges, lycée et université, et mesures économiques exceptionnelles ont été les points abordés.

Le couvre feu généralisé à 18 heures

Dès samedi, et pour une durée minimale de 15 jours, le couvre feu passe de 20h00 à 18h00 pour toute la France métropolitaine. Son efficacité, prouvée dans les 25 départements où il était déjà instauré, devrait aider à limiter la propagation du virus et diminuer le nombre de cas de contamination à la Covid-19, aujourd’hui élevé à plus de 16 000 par jour. 
Les commerces et services devront donc fermer leurs portes à 18h00 et les restaurants resteront fermés pour une durée indéterminée. Les transports quant à eux, continueront de fonctionner normalement après 18h00. 

Certaines exceptions sont autorisées, à condition de remplir une attestation de déplacement dérogatoire, qui reste identique à celle du couvre feu de 20h. 

Selon le premier ministre Jean Castex, “ la situation est toujours préoccupante, mais stable”.
Un nouveau confinement n’est pas envisagé pour le moment mais pourrait être appliqué sans délai si la situation sanitaire venait à se dégrader fortement. 

Début de la vaccination pour les personnes à haut risque.

Dès lundi, les populations présentant les plus hauts risques de contracter des formes graves de la Covid-19 pourront se faire vacciner dans l’un des 700 centres mis à disposition. Les personnes âgées de plus de 75 ans et celles de tout âge ayant une maladie grave, seront les principales cibles de cette première vague de vaccination. Le ministre Olivier Véran incite toutes les personnes concernées à prendre rendez vous sur le site www.sante.fr afin de pouvoir participer à l’accélération du processus de vaccination.

Selon Jean Castex, la vaccination est une priorité pour pouvoir sortir de cette situation difficile et vaincre l’épidémie. C’est également le premier pas vers un retour à la vie normale. 

De nouvelles règles pour entrer en France.

De nouvelles règles vont être instaurées aux frontières pour limiter la propagation des nouvelles variantes britannique et sud-africaine de la pandémie, qui ont déjà fait leur apparition en France. Aujourd’hui, 1% des cas positifs concernent la mutation anglaise. 

Désormais, toute personne venant d’un pays extérieur à l’UE devra se munir d’un test négatif, ainsi que d’une attestation sur l’honneur. Afin de prévenir au mieux la propagation de ces nouvelles souches très contagieuses, un isolement de 7 jours dès l’arrivée en France ainsi que la réalisation d’un second test PCR sera demandé. 
Pour les membres de l’UE, de nouvelles mesures vont être annoncées prochainement, après concertation des états membres.

Les écoles restent ouvertes

Le premier ministre Jean Castex souhaite ne pas avoir à fermer les écoles. Elles restent pour le moment ouvertes, mais sous condition du respect d’un protocole strict. 

Jean Michel Blanquet, ministre de l’éducation nationale, recommande une grande vigilance dans les cantines, où le masque ne peut être porté.
Pour ceci, il est demandé à ce que les élèves de même classe mangent ensemble, en décalé des autres classes. Si cela ne peut être respecté, il faudra alors penser à allonger le temps de restauration, voire de proposer des plats à emporter lorsque la situation l’oblige. 

Les activités scolaires et extrascolaires en intérieur sont quant à elles désormais suspendues, et ce pour une durée indéterminée. 

La prolongation de l’enseignement hybride dans les lycées

L’enseignement hybride, mis en place en novembre, et qui devait être retiré le 20 janvier, a finalement été prolongé pour une durée indéterminée. 

Le ministre Jean Michel Blanquer, demande aux établissements de privilégier les élèves de terminale pour les cours en présentiel, afin qu’ils puissent préparer au mieux leur baccalauréat

En cas de reprise trop importante de l’épidémie, l’enseignement hybride pourrait être élargi aux élèves de 3e et de 4e. 

La reprise progressive pour les universités

Afin de répondre aux demandes des étudiants se sentant isolés et dont le suivi pédagogique est grandement impacté depuis le début du second confinement, la reprise des cours en université pourra reprendre de manière progressive

Depuis début janvier, les étudiants en situation de grande vulnérabilité sont autorisés à se rendre sur  leur lieu de formation par groupe de 10, dans le but de prévenir le décrochage. 

Le 25 janvier marquera la reprise des cours en travaux dirigés pour les étudiants de première année par demi-groupe. La suite de la reprise à l’université sera déterminée à l’avenir, et dépendra de l’évolution de la crise sanitaire.  

Des mesures de soutien économique

Face à la situation économique actuelle, l’Etat confirme et accentue encore les mesures de soutien à l’économie et aux entreprises. Ainsi, Bruno le Maire a annoncé que l’état a accordé une année supplémentaire aux entreprises pour le remboursement des prêts PGE (prêts garantis par l’Etat).  

Cette décision, mise en lumière dans le débat d’hier soir par Bruno Le Maire, permet de retarder l’échéance de remboursement prévu initialement pour fin mars, dans le but d’aider les entreprises en difficulté financière. 

Des mesures spécifiques nouvelles ont été annoncé, comme des aides aux viticulteurs, doublement touchés par la crise sanitaire et les nouvelles taxes imposées par les USA sur l’importation d’alcool français. Il a aussi été évoqué, pour la première fois, des aides aux entreprises fournisseurs des établissements fermés par la loi, afin de leur apporter le même type de soutien ( blanchisserie, traiteur, évènementiel, etc..)