Actu d'Ici

Toute l'actualité du web ici
Conférence de presse d’Olivier Véran : les points importants

Une nouvelle conférence de presse tenue par Olivier Véran a eu ce jeudi 19 février. Accompagné par Vittoria Colizza, directrice de recherches à l’Inserm, il fait un point sur la situation épidémique. Aucunes nouvelles mesures restrictives n’ont été prises, mais quelques annonces importantes sont à retenir.

Pas de nouvelles mesures restrictives

Olivier Véran a annoncé qu’aucune nouvelle mesure restrictive ne serait prise pour le moment. Il rappelle l’importance de suivre celles déjà mises en place, et de recourir « massivement le télétravail » lorsque cela est possible. La réduction des contacts sociaux est aussi très importante. Ces mesures, ont permis de limiter la propagation du coronavirus sans avoir recours à un nouveau confinement.

« Nous faisons tout pour éviter un troisième confinement », a déclaré Olivier Véran. Il appelle pour cela à la plus grande vigilance.

Des chiffres en baisse

Santé publique France fait chaque semaine le point sur la situation épidémique dans le pays. Bien que les chiffres publiés ce jeudi 18 février soient élevés, il restent tout de même encourageants. En effet, on constate une légère baisse de contamination à la Covid-19 de 9% cette dernière semaine. Le taux de positivité aux tests est également en baisse, passant de 6.3 à 5.9 sur le territoire.

On remarque également une forte disparités entre les territoires, avec un taux de positivité de 577 dans les Alpes-Maritimes contre 98 dans le Finistère.

Les hospitalisations sont en baisse de 10%. Les décès liés au virus auraient quant à eux stagné.

La circulation des nouveaux variants à la Covid-19 reste inquiétant pour le gouvernement.

Circulation des nouveaux variants sur le territoire

Les nouvelles souches du virus circulent activement en France. « 36% des contaminations en France correspondent à des variants britanniques et 5% à des variants sud-africains », a indiqué ce jeudi le ministre de la Santé.

Certains départements inquiètent le gouvernement plus que d’autres. La Moselle est toujours aussi touchées par ces nouveaux variants sud-africains et brésiliens. Ils concerneraient 40% des tests positifs.

A Dunkerque, 72% des cas seraient dû au variant britannique, considéré comme plus contagieux.

La Dordogne est également touchée par la contamination à ces nouvelles souches, où un cluster à Nontron s’est formé.

Une durée d’isolement rallongée

Le ministre de la Santé a indiqué que la durée d’isolement passera de 7 à 10 jours pour les cas de contamination à la Covid-19. En effet, les nouveaux variants auraient une contagiosité plus longue que la souche classique.

« Elle restera en revanche de 7 jours pour les cas contacts », à affirmé Olivier Véran.

Des tests salivaires instaurés dans les écoles

Des tests salivaires vont être instaurés dès la semaine prochaine dans les écoles.

 » à partir de la semaine prochaine, le déploiement de tests salivaires dans les écoles au retour des vacances et dans les départements à plus forte circulation virale » seront mises en place, à ajouté le ministre de la santé.

Les soignants seront également concernés par cette nouvelle mesure.