Actu d'Ici

Toute l'actualité du web ici
Covid-19 : ce qu’il faut retenir des annonces d’Olivier Véran

Dans un contexte de reprise épidémique plus forte qu’attendue, le ministre de la Santé Olivier Véran a annoncé de nouvelles mesures destinées à mieux gérer la 5ème vague de Covid-19 en France. Voici ce qu’il faut retenir des annonces faites par le gouvernement ce jeudi.

Une reprise épidémique importante

Le nombre de cas quotidien de Covid-19 a augmenté de 50% en une semaine en France, passant de 19 778 à 30 454. L’exécutif considère toutefois pouvoir vaincre cette 5ème vague sans avoir besoin d’avoir recours à des outils contraignants, tels que le confinement ou le couvre-feu, comme c’était le cas l’an passé.

Une dose de rappel pour tous les adultes

Dès le samedi 27 novembre, tous les Français devront effectuer un rappel de leur vaccination, 5 mois après la deuxième injection, selon les préconisations de la Haute Autorité de Santé. Par ailleurs, à partir du 15 janvier, le pass sanitaire sera désactivé si son détenteur n’a pas eu de dose de rappel dans les 7 mois après la seconde injection de vaccin. Concernant la disponibilité des vaccins, le gouvernement dispose de 25 millions de dose de Pfizer et de Moderna, soit le nombre nécessaire pour la dose de rappel. Le ministre a également assuré que tous les professionnels de santé libéraux seront en capacité de vacciner, et que les centre de vaccination actuellement ouverts seront renforcés dès ce week-end.

La vaccination des 5-11 envisagée pour 2022

La vaccination des 5-11 ans a été approuvée ce jeudi par l’Agence européenne des médicaments avec le vaccin Pfizer-BioNTech. Le Comité consultatif national d’éthique, et la HAS doivent être saisi, et définiront si cette tranche d’âge pourra devenir ou non accessible à la vaccination pour 2022.

Les classes ne seront plus fermées après une infection de Covid-19

Le ministre de la Santé Olivier Véran a affirmé que la fermeture systématique des classes dès qu’un élève est touché par le Covid-19, ne sera plus effectif dès le premier cas. Selon le ministère de l’Éducation nationale, un dépistage sera demandé à tous les élèves avant de pouvoir retrouver les bancs de l’école si un de leur camarade a été contaminé par le virus. Jean-Michel Blanquer a rappelé que 8 500 écoles étaient fermées mercredi, contre 4 100 la semaine d’avant.

Le masque à nouveau obligatoire en intérieur

A compter de ce vendredi 26 novembre, le port du masque dans les lieux fermés sera de nouveau obligatoire, y compris dans les lieux où le pass sanitaire est exigé. Les préfets pourront également choisir de rendre le masque obligatoire en extérieur, pour des événements comme les marchés de Noël qui se dérouleront prochainement.

Le délai des test de dépistage réduit à 24 heures

Pour les personnes qui ne sont pas vaccinées, et qui ont recours aux tests antigéniques ou PCR, la durée de validité sera désormais de 24 heures, contre 72 heures précédemment. Cette validité de 24 heures sera calculée en fonction de l’heure de prélèvement, et non pas dès la réception des résultats du test, a précisé Olivier Véran.