Actu d'Ici

Toute l'actualité du web ici
J.O de Tokyo : le relais de la flamme olympique sans cris

Les jeux Olympiques de Tokyo, annulés en 2020 pour cause de la pandémie de coronavirus, a été reporté cette année. Ils se dérouleront dans un mois, le 25 mars prochain. Les spectateur auront le droit de se rassembler sur le parcours de la flamme Olympique, mais sans acclamations.

Un relai, mais pas sans précautions

Les organisateurs des Jeux Olympiques de Tokyo affirment que le relai de la flamme pourra se faire le 25 mars prochain. Au vue de la situation épidémique qui sévit depuis mars 2020, des précautions ont été prises par les autorités Japonaises.

 » La situation de l’infection variera d’une région à l’autre, nous devons en tenir compte et il sera très important d’avoir une approche méticuleuse  » à indiqué Seiko Hashimoto, la présidente de Tokyo-2020.

Les relayeurs pourront courir sans masque, à condition de respecter la distanciation sociale. Ils devront également se soumettre à des tests médicaux réguliers dès deux semaines avant les événements. Ils seront également incités à ne pas tenir de conduite à risque, comme manger au restaurant par exemple.

Cependant, les organisateurs ont tenus à préciser que le relais pourrait continuer même si un joueur était testé positif par la suite. Seule une situation de cluster entrainerait son arrêt.

Un site symbolique

La flamme Olympique partira d’un site symbolique pour le Japon, à Fukushima. Les organisateurs souhaitent en effet en faire des  » Jeux olympiques de la reconstruction « . Ils rendront hommages aux victimes du tsunami et la catastrophe nucléaire de 2011 survenu dans le Nord Est du pays.

Les spectateurs pourront ainsi assister aux événements, mais n’auront le droit à aucune acclamations. « Ils doivent soutenir par des applaudissements ou en utilisant des choses distribuées plutôt qu’en criant ou en acclamant », ont informé les organisateurs. Suite à la crise sanitaire, le port du masque ainsi que le respect de la distanciation sociale seront obligatoires. Le public est également dans l’obligation d’assister au relais près de chez eux.

47 départements du Japon seront traversés

Le relais de la flamme olympique passera par 47 départements japonais. Cependant, certains dirigeants sont septiques à cause de la crise sanitaire mondiale. Le gouverneur de Shimane, Tatsuya Maruyama a par ailleurs ajouté qu’il annulerait l’événement si la situation n’est pas arrangée.

La présence de spectateurs étrangers pas définie

Certaines régions japonaises sont sur le coup d’un état d’urgence, qui devrait être levé le 7 mars prochain. Les autorités affirment que certains segments du relais pourrait être annulés si l’état d’urgence devait être reconduit.