Actu d'Ici

Toute l'actualité du web ici
Le Brésil, producteur et exportateur agricole incontournable

Le Brésil est aujourd’hui l’un des plus gros exportateurs mondiaux pour de nombreuses denrée alimentaire telles que la canne à sucre, le soja, le café et les oranges. Il est un des acteurs économiques incontournables de l’économie mondiale pour certaines productions comme le café.

Un pays autosuffisant 

Le Brésil est un pays essentiellement autosuffisant en ce qui concerne les denrées alimentaires de base et est l’un des principaux exportateurs de nombreux produits cultivables comme les oranges, le soja, le café et le manioc, qui sont principalement cultivés dans le Sud et le Sud-Est du pays. Le Brésil, contrairement à la plupart des pays d’Amérique latine, a augmenté sa production agricole en élargissant considérablement ses surfaces cultivées depuis la Seconde Guerre mondiale, mais cette expansion a eu un coût environnemental important dans les zones frontalières.

Le premier producteur mondial de café 

Le Brésil est le premier producteur mondial de café et au début et au milieu du 20e siècle, le café était le produit le plus exporté du pays. Minas Gerais et Espírito Santo sont les principaux États producteurs de café, suivis de São Paulo et Paraná. Le Brésil est très reconnu pour sa diversité de café et les agriculteurs Brésiliens se tournent de plus en plus vers la production de café bio et se sensibilisent à la protection de l’environnement qui n’était pas assez présentes il y a quelques années. 

Le Brésil producteur de café

Si vous cherchez un café du Brésil, nous vous recommandons celui-ci : Café du Brésil – Fazenda Arema

Les exportations Brésiliennes

Dans les années 1990, le soja et ses produits dérivés tels que les aliments pour animaux, sont devenus une source de revenus plus importante que le café. La plupart des graines de soja du pays sont cultivées dans les États du Paraná et du Rio Grande do Sul ; l’État du Mato Grosso do Sul est également devenu un producteur de premier plan, car les agriculteurs y ont de plus en plus recours aux machines et aux engrais pour travailler les sols.

Environ un tiers des oranges du monde sont produites au Brésil, soit plus du double de la production des États-Unis, qui sont le deuxième fournisseur mondial. Le Brésil est également le principal producteur mondial de manioc et l’un des principaux producteurs de haricots, de maïs, de cacao, de bananes et de riz. 

Une industrialisation de l’agriculture

L’agriculture mécanisée est encore assez rare au Brésil. Les tracteurs et autres grosses machines sont surtout utilisées dans le Sud et le Sud-Est, ainsi que sur la frontière occidentale. Peu de tracteurs sont disponibles dans le Nord-Est, où même les plantations de sucre font appel au travail manuel. Cette région compte environ la moitié des exploitations agricoles du Brésil, mais la plupart ne couvrent que 5 hectares ou moins. Le gouvernement a construit de coûteux projets d’irrigation à grande échelle dans le Nord-Est, mais ils ont aidé peu d’exploitations familiales. 

De nombreuses familles pauvres subsistent à peine sur de petites parcelles de terre surchargées.

Les avancées technologiques et les efforts scientifiques brésiliens ont profité au secteur agricole. Au milieu de l’année 2000, la découverte de la séquence génétique de Xylella fastidiosa, une bactérie qui infecte les orangers, a permis de régler de nombreux problèmes pour la culture d’orange.

L’importance de l’élevage au Brésil

Le Brésil abat chaque année plus de bovins que les États-Unis. Les pâturages les plus étendus sont concentrés dans le Sud et le Sud-Est et les principales activités de l’industrie du conditionnement de la viande se situent dans le Rio Grande do Sul. Le Brésil produit également de grandes quantités de volaille qui constituent avec la viande des exportations importantes.