Actu d'Ici

Toute l'actualité du web ici
Vaccin contre la Covid-19 : débat sur la levée des brevets après la prise de position de Joe Biden

La maison Blanche a affiché ce mercredi 5 mai son soutien à la levée des brevets des vaccins contre la Covid-19. Emmanuel Macron a fait de même ce jeudi lors de l’inauguration du premier grand vaccinodrome de Paris. Une levée temporaire est demandée par l’Inde et l’Afrique du Sud afin d’accélérer la production de vaccin, mais d’autres pays y sont opposés.

L’OMS se réjoui de la levée des brevets

Le directeur de l’Organisation Mondiale de la Santé se réjoui de “cette décision historique” et demandé à agir “tous ensemble rapidement, dans la solidarité, en nous appuyant sur l’ingéniosité et l’engagement des scientifiques qui ont produit des vaccins”. 

Le président brésilien Lula, a tenu à “saluer cette décision historique” et écrit sur son compte Twitter : “Depuis 2020, nous soutenons que la suspension du monopole des brevets est la seule issue pour la vaccination de masse de l’ensemble de la population. La santé ne peut pas être commercialisée. L’humanité va vaincre ce virus.”

La France favorable à la levée des brevets

Emmanuel Macron est « tout à fait favorable à ce que la propriété intellectuelle soit levée » sur les vaccins. « Oui, nous devons évidemment faire de ce vaccin un bien public mondial », a ajouté le chef de l’État, lors de l’inauguration du premier grand vaccinodrome parisien. La priorité du président de la République française est avant tout le « le don de doses » et « de produire en partenariat avec les pays les plus pauvres ».

La Russie a exprimé un avis similaire à celui de la France. « Bien sûr, la Russie soutiendrait une telle approche », a affirmé Vladimir Poutine lors d’une réunion sur la pandémie .

L’Allemagne et la Suisse émettent des réserves

Le gouvernement allemand a quant à lui exprimé une certaine réserve quant à la levée des brevets des vaccins contre le virus, estimant qu’ils devraient continuer à être protégés.« La proposition américaine (…) a des implications pour l’ensemble de la production de vaccins », a mis en garde une porte-parole du gouvernement allemand dans un communiqué, expliquant que « la protection de la propriété intellectuelle est la source de l’innovation et doit continuer à l’avenir à le rester ». « Ce qui limite la fabrication des vaccins ce sont les capacités de production et les exigences élevées de qualité, pas les brevets », a t-elle ajouté.

La Suisse a affirmé que la levée des brevets ne ferait rien pour « un accès équitable, abordable et rapide aux vaccins, médicaments et produits de diagnostic contre le Covid-19 ».

L’OMC en accord avec la levée des brevets

La directrice générale de l’Organisation Mondiale du Commerce se dit favorable a la levée des brevets et a encouragé l’Inde et l’Afrique du Sud. « C’est seulement en nous asseyant autour de la table que nous trouverons le moyen pragmatique et acceptable pour tous les membres d’avancer », a-t-elle ajouté.