Actu d'Ici

Toute l'actualité du web ici
Cap d’Agde et Coronavirus, 17 établissements fermés dans un camp naturiste

La ville du Cap d’Agde, dans l’Hérault, est largement connue pour sa très grande clientèle naturiste. Cette station balnéaire du sud de la France s’est faite une spécialité du bronzage nu à la plage, et même un peu plus. En effet, en plus des nombreux camps naturistes de la région, on retrouve une concentration unique en France de clubs libertins.

Très forte circulation du virus

Ces derniers jours, les autorités municipales et préfectorales ont communiqué sur les risques que représenterait le non respect des gestes barrières dans de tels lieux. L’ARS vient de confirmer un taux très préoccupant de tests positifs dans la population d’un village naturiste, atteignant 30 % de positifs parmi les testés !

17 établissements fermés

Cette trop forte circulation du coronavirus dans le camp a amené le préfet à prendre des arrêtés de fermeture pour un certain nombre d’établissement à l’intérieur de cet espace.
Ainsi, 17 établissement du village naturiste ont été fermé ce jour, par décision préfectorale afin de tenter d’endiguer cette propagation bien trop élevée.
Les tests pratiqués sur les clients actuels mais aussi sur les clients rentrants de vacances passées au Cap d’Agde que le constat alarmant à été établi.
Une large campagne de test est d’ailleurs actuellement en cours de façon gratuite et sans prescription médicale, pour vérifier l’état des populations présentes et éviter ainsi de continuer cette diffusion.

Le préfet de l’Hérault à demandé à tous les clients ou les cas contact potentiel de se faire connaître et surtout de se faire tester dans les meilleurs délais, tout en respectant l’isolement dans l’attente des résultats.

Le monde libertin montré du doigt

L’univers naturiste du Cap d’Adge n’est pas le seul responsable de ces taux de transmission alarmants. La région étant particulièrement fréquentée l’été par les amateurs de pratiques libertines et échangistes, peu propices au respect des gestes barrières, la crainte de transmission dans l’univers coquin est forcément relayée partout, même si rien ne permet d’être aussi vindicatif.

Une fin de saison touristique anticipée ?

L’annonce de ces fermetures d’établissements, et la suspiccion générale dans la région apportent un coup de grâce final à la saison touristique déjà morose de la micro région. Même si la région Occitanie a connu une fréquentation touristique très important cette année, il est possible que la saison à Agde soit elle en train de se terminer bien plus vite que prévu suite à ces fermetures.