Actu d'Ici

Toute l'actualité du web ici
Est-il possible d’atteindre l’immunité collective malgré le variant Delta ?

Alain Fischer, médecin immunologue, a émis des doutes ce dimanche quant à la possibilité d’atteindre une immunité collective avec les vaccins contre le Covid-19, notamment avec la circulation du variant Delta en France. Cette souche du virus, considérée comme plus contagieuse, toucherait aussi les enfants.

Une immunité contre le Covid-19 inatteignable ?

Bien que les vaccins contre le Covid-19 permettent de réduire les formes graves et la contamination, Alain Fischer, président du Conseil d’orientation de la stratégie vaccinale, a déclaré dimanche ne pas savoir si l’immunité collective pourra être atteinte. Pour l’atteindre, il faut qu’un certain seuil d’immunisation d’une population, le virus n’arrive plus à circuler faute d’un nombre insuffisant d’hôtes.

Ainsi, l’immunité collective, dépend du nombre de reproduction de base de la maladie, et donc, du nombre de personnes qui peuvent potentiellement être contaminé par le Covid-19.

Le variant Delta très contagieux

La cause de cette immunité collective, qu’Alain Fischer considère comme étant un challenge très ambitieux, est le variant Delta, bien plus contagieux que la souche principale du Covid-19. En effet, contre ce variant, les vaccins ne protège qu’en partie contre l’infection et la transmission. Ces propos trouvent échos à une étude, menée par des chercheurs américains, qui souligne les limites du vaccin à ARN messager contre le variant indien.

La souche indienne toucherait d’avantage les enfants

Aux États-Unis, le cas d’un enfant de 11 mois, atteinte du Covid-19 et hospitalisée d’urgence, a été le symbole de la reprise épidémique dans le pays. D’après les chiffres du Centre américain pour le contrôle et la prévention des maladies, elle fait partie d’une centaine de jeunes hospitalisés chaque jour à cause du variant Delta. Face à ces chiffres inquiétants, les chercheurs américains ont pour hypothèse que cette 4ème vague serait celle des enfants, jusqu’ici épargné par l’épidémie.

La vaccination : un remède pour les hôpitaux

Cependant, la vaccination permet de limiter les formes graves du Covid-19, et devrait permettre une désaturation des hôpitaux, ainsi qu’un retour progressif à la vie normal. Actuellement, 85% des patients admis en réanimation ne sont pas vaccinés. A 15 aout, on recensait en France 46.315.788 de personnes ayant reçu une 1ère injection et 39.091.171 personnes bénéficiant d’un schéma vaccinal complet soit environ 58% de la population.

A lire aussi sur le même sujet : https://www.actudici.fr/covid-19-emmanuel-macron-fait-le-point-sur-les-vaccins/