Actu d'Ici

Toute l'actualité du web ici
Covid-19 : les nouvelles mesures annoncées par Emmanuel Macron

Ce mercredi 31 mars s’est tenu une allocution du président de la République, Emmanuel Macron. La flambée épidémique, dû notamment à la circulation du variant britannique, a entrainé de nouvelles mesures étendues sur tout le territoire français.

Des restrictions étendues sur tout le territoire

Les restrictions mises en place dans 19 départements seront étendues à tout le territoire de France métropolitaine. Ces nouvelles mesures seront appliquées à partir de ce samedi, pour une durée de 4 semaines. Ainsi ne sera plus possible de se déplacer à plus de 10 km de son domicile, sauf pour des motifs impérieux, ou professionnels, a annoncé le président de la République. Cependant, contrairement aux confinements précédents, il ne sera pas demandé de fournir d’attestation de déplacement en journée. Le couvre-feu à 19 heures est quant à lui maintenu.

Les déplacements inter-régionaux seront autorisés ce week-end, afin que les français puissent se rendre dans le lieu de résidence dans lequel ils resteront pour les 4 prochaines semaines. “Tous les Inoui, Ouigo, Intercités, trains régionaux et internationaux prévus circuleront normalement jusqu’au 5 avril inclus”, a indiqué la SNCF ce mercredi.  “Les tarifs des billets restent plafonnés aux niveaux constatés habituellement pour un week-end, afin qu’il n’y ait aucune inflation particulière des prix.”.

Emmanuel Macron a également ajouté que « les Françaises et les Français de l’étranger qui veulent rentrer en France pourront aussi le faire à tout moment ».

Une flambée épidémique

Ce nouveau confinement a été décidé afin de garder le contrôle face à une épidémie qui prend de l’ampleur. Le nouveau variant britannique, qui circule en Europe depuis la fin d’année dernière, en est la cause. Cette souche du virus serait plus contagieuse, mais aussi plus dangereuse, laissant “apparaitre une épidémie, dans l’épidémie”, qui serait bien plus étendue qu’au printemps dernier. Ce variant anglais de la Covid-19 toucherait des personnes moins âgées et en bonne santé. 44% des patients en réanimation auraient en effet mois de 65 ans.

Ce troisième confinement vise, ainsi, a soulager la pression hospitalière qui pèse sur tout le territoire. Il a en effet dépassé le pic de la deuxième vague épidémique. La France a de plus dépassé le seuil de 5000 patients en réanimation ce mardi, alors qu’il était de 4 651 mercredi dernier.

Après avoir remercié le personnel soignant pour sa mobilisation, le président de la République a indiqué l’augmentation du nombre de lits en réanimation. « Je veux ici remercier les étudiants en médecine, les retraités, le service de santé des armées tous les volontaires de la réserve sanitaire, tous seront mobilisés de manière accrue pour porter dans les prochains jours, notre capacité à un peu plus de 10 000 lits » a ajouté Emmanuel Macron.

Les écoles, collèges et lycées fermés

Les crèches, écoles, collèges et lycées, seront fermés pour les trois semaines à venir. La semaine à venir, du 5 au 9 avril, « les cours pour les écoles, collèges et lycées se feront à la maison », a indiqué Emmanuel Macron sauf “pour les enfants des soignants et de quelques autres professions, de même que les enfants en situation de handicap”. Les vacances scolaires de printemps seront unifiées à tout le territoire, du 12 au 23 avril. La rentrée aura lieu « pour tous le 26 avril, physiquement pour les maternelles et les primaires à distance pour les collèges et les lycées. Le 3 mai, les collégiens et les lycéens pourront retrouver physiquement leurs établissements », a précisé le président de la République.

Les université pourront, quant à elles, continuer a accueillir des étudiants volontaire une fois par semaine en présentiel.

Le télétravail systématisé

Pour limiter la propagation de la Covid-19, « le télétravail sera systématisé et j’appelle tous les travailleurs et tous les employeurs à y avoir recours, à chaque fois qu’ils le peuvent », a déclaré Emmanuel Macron. « Les parents qui devront garder leurs enfants et ne peuvent pas télétravailler auront droit au chômage partiel, et pour les salariés et les commerçants, les indépendants, les entrepreneurs et les entreprises, tous les dispositifs actuellement en vigueur seront prolongés », a t’il précisé. Le gouvernement affirme que le télétravail reste « sans doute la mesure la plus efficace » pour lutter contre l’épidémie.

Fermeture des commerces

Tous les commerces dits “non essentiels” devront fermer leur portes au public durant ce nouveau confinement. Une liste de ces magasins ont été défini, et a nettement évolué depuis le confinement de l’automne dernier, puisque les libraires, les disquaires, les coiffeurs et les chocolatiers, seront autorisés à ouvrir.

Tous les centres commerciaux de plus de 10.000 mètres carrés seront fermés dès ce vendredi soir sur l’ensemble du territoire français.

L’accélération de la vaccination

Emmanuel Macron a annoncé hier soir le calendrier de vaccination pour les semaines à venir. La vaccination contre la Covid-19 qui a débuté depuis ce début d’année, sera élargie à toutes les personnes âgées de plus de 60 ans à partir du 16 avril. Ce seront ensuite toutes les personnes de plus de 50 ans qui pourront prendre un rendez-vous à compter du 15 mai.

« Un numéro spécial sera mis à disposition pour prendre un rendez-vous », a indiqué Emmanuel Macron. « À partir de la mi-juin, les rendez-vous seront ouverts à l’ensemble des Françaises et des Français de moins de 50 ans », et l’ensemble des plus de 18 ans pourront se faire vacciner d’ici la fin de l’été.

Des réouvertures à la mi-mai

Les cafés, restaurants et lieux culturels, qui sont fermés depuis le deuxième confinement, pourront reprendre leur activités progressivement dès la mi-mai. « Dès la mi-mai, nous recommencerons à ouvrir avec des règles strictes certains lieux de culture », a indiqué le président de la République. Ce sont dans un premier temps les lieux de cultures, ainsi que les terrasses de restaurants qui seront autorisés à ouvrir leurs portes au public. les bars et les salles de restaurant devront quant à eux attendre cet été. « Nous autoriserons sous conditions l’ouverture de terrasses et nous allons bâtir entre la mi-mai et le début de l’été, un calendrier de réouverture progressive pour la culture, le sport, les loisirs, l’événementiel et nos cafés et restaurants. », a précisé Emmanuel Macron.