Actu d'Ici

Toute l'actualité du web ici
Le pass sanitaire ne sera pas allégé avant le 15 novembre

A la sortie d’un Conseil de défense sanitaire et du Conseil des ministres, le porte parole du gouvernement Gabriel Attal a précisé que le pass sanitaire ne serait allégé pour le moment. Le Conseil scientifique appel à la prudence concernant l’épidémie de Covid-19.

Le gouvernement préconise la prudence

Lever le pied sur le pass sanitaire en France ? Ce ne sera pas pour tout de suite, selon le porte parole du gouvernement Gabriel Attal ce jeudi 7 octobre. En effet, la période hivernale approche, et est naturellement plus propice à la circulation de l’épidémie, c’est pourquoi, s’il doit y avoir un allégement du pass sanitaire, ce ne sera pas avant le 15 novembre. De plus, le gouvernement souhaite, avant la levée de ce dispositif de lutte contre le Covid-19, pouvoir effectuer la poursuite de la vaccination des personnes âgées, dans le cadre de leur troisième dose de vaccin. Le porte parole du gouvernement a également pointé la vaccination, et notamment le nombre pas assez élevé de personnes ayant fait leur dose de rappel.

A lire aussi sur le même sujet : https://www.actudici.fr/extension-pass-sanitaire-adolescents/

15 novembre l’échéance du pass sanitaire

Le pass sanitaire devrait prendre fin le 15 novembre 2021. Toutefois, l’entourage de Jean Castex avait annoncé à l’AFP qu’un projet de loi visant à prolonger son utilisation dans la lutte contre l’épidémie était en préparation au sein du gouvernement. Ce texte sera présenté le 13 octobre en Conseil des ministres, afin de prolonger l’utilisation du pass sanitaire, tant que la situation le nécessite. Le gouvernement souhaiterait y avoir recours au moins jusqu’en été 2022.

Les deux scénarios envisagés par le Conseil scientifique

Afin d’en finir avec le pass sanitaire, le Conseil scientifique a prévu deux cas de figure possible : une sortie rapide, voire immédiate, ou une sortie différée, entre le 15 novembre et la fin de l’année 2021. Le premier cas implique que la circulation virale reste basse, et en diminution, ce qui permettrait d’arrêter le pass sanitaire dans les lieux où le risque de contamination reste faible. Les scientifiques font valoir plusieurs avantages à cette méthode, dont le fait qu’elle éviterait la banalisation de ce dispositif dans la lutte du Covid-19. Dans le cas d’une sortie différée, il s’agirait d’une phase durant laquelle serait préparé la fin du pass sanitaire dans des conditions plus sécurisées, permettant de limiter le risque d’une nouvelle vague en décembre-janvier.

La levée du port du masque à l’école se poursuit

le port du masque à l’école, qui n’est déjà plus nécessaire dans 47 premiers établissements scolaires depuis lundi, sera levé lundi prochain dans 21 nouveaux départements français. La liste a été publiée au journal officiel ce jeudi.

A lire aussi sur le même sujet : https://www.actudici.fr/enjeux-sanitaires-rentree-scolaire/